Les indépendantistes dans la maison européenne

Plus d’autonomie en Lombardie et Vénétie? Le score est soviétique, la participation très suisse…. plus d’autonomie par rapport à un État central assez inefficace, on peut comprendre. Mais les enjeux financiers ne sont pas très loin: le Nord ne veut plus payer pour le Sud. J’observe que toutes les régions aux envies autonomistes ou indépendantistes veulent rester dans la maison UE. Se posera donc la question de la solidarité entre les régions européennes. Ma suggestion : transformer le Comité des régions en vraie seconde chambre, et inventer un système de péréquation européenne plus claire et compréhensible.

Le poids des mots: dictature

Quand on entend certains indépendantistes catalans dire que le gouvernement espagnol c’est la « dictature » , on se dit que le souvenir de celle de Franco s’est bien estompé en une génération !

Envoyer la police contre des votants est bien sûr scandaleux. Mais du temps de Franco, il n’y avait pas de manifestation dans les rues.

Les mots ont un sens: la dictature, c’est autre chose que la crétinerie, l’aveuglement, les maladresses du gouvernement espagnol.

Trump nous rendra-t-il aussi nos chefs d’oeuvre?

Les Etats-Unis quittent l’UNESCO.

Est-ce vraiment une surprise?

Le désengagement des institutions internationales par les Etats-Unis fut longtemps une espèce d’hypothèse théorique pour les politologues amateurs de futurologie,… on y est, et cela risque de faire mal si l’Europe ne parvient pas à s’affirmer.

C’est le retour à la doctrine Monroe – chacun chez soi.

Dédaignant la protection du patrimoine mondial commun à la société des nations, Trump va-t-il aussi renvoyer tous les chefs d’oeuvre de l’art européen (ou d’ailleurs) dont les musées américains (privés et publics) regorgent?

On notera que ces derniers temps ceux qui ont saboté les efforts de l’UNESCO sont les talibans, les djihadistes islamistes…. et les présidents américains qui prétendent les combattre au nom de valeurs universelles!

P.S. Et Israël qui suit! Alors que Jérusalem est la cité qui symbolise le mieux la notion de patrimoine commun! Affligeant!

texte paru sur le site https://bonpourlatete.com/a-vif/trump-nous-rendra-t-il-aussi-nos-chefs-d-oeuvre

Le fantasme du journalisme sans journalistes

A écouter certains débats sur l’avenir du journalisme ou l’intelligence artificielle prend de plus en plus corps le fantasme du journalisme sans journalistes, dont ont rêvé certains éditeurs.

Au fait, pourquoi rêvaient-ils de remplir leurs journaux sans ceux dont c’est le métier? Parce que fondamentalement les journalistes sont des empêcheurs de tourner en rond, des emmm…. patentés, des ronchons, des grandes gueules, des jamais contents, des toujours critiques, des sceptiques par déformation professionnelle, des gens payés pour douter,…

Bienvenue alors dans le journalisme réalisé par la seule magie des algorithmes?

On sait comment vont les pays où les journalistes ne peuvent pas faire leur boulot librement. Qui a envie d’aller s’y établir? On devrait dès lors mesurer et chérir chaque jour ce que les démocraties doivent à leurs « chiens de garde ».

Une hypothèse: la technologie sert de cache sexe à ceux qui n’aiment pas les remises en question, la contradiction, la contestation…

Sous prétexte d’engranger les clics, on fait croire que la seule plus-value journalistique tiendrait désormais à la forme, et on oublie complètement le fond. Pour produire des contenus lisses, descriptifs ou amusants, on peut se passer de ces satanés journalistes qui ont l’outrecuidance de vouloir déranger, bousculer les certitudes, afin de faire réfléchir.

 

Double-nationaux, le poison instillé par l’UDC

L’UDC a le don de nous fabriquer des polémiques apparemment vaines mais qui instillent dans la société le poison de la division et de la méfiance.

Dernière en date, la mise en doute de la loyauté d’un potentiel élu au Conseil fédéral qui serait bi-national.

Petit rappel: la double nationalité n’est pas un droit ou un privilège. C’est la conséquence d’une histoire de vie et de famille. Respectons nos racines.

La Suisse est le cœur de trois grandes cultures européennes, il est normal que nous ne descendions pas tous en droite ligne des Waldstaetten.

La Suisse est une nation de volonté, de volonté notamment de respecter les minorités, alors ne commençons pas à trier dans les degrés de suissitude certifiée AOC

Insinuer que certains Suisses sont plus suisses que d’autres, c’est la négation de ce que nous sommes, une insulte à notre histoire commune.

 

Presse en crise: la mort de L’Hebdo n’était qu’un prélude

Fusions ou regroupements de rédactions: tous ces gens qui, au moment de la mort de L’Hebdo, ont cru malin de nous enfoncer en expliquant que notre disparition était due à la (mauvaise) qualité de notre travail vont peut-être commencer à comprendre que le problème du financement du travail des rédactions est un tout petit peu plus complexe qu’une ligne éditoriale qui leur donnait des boutons.

Toutes mes pensées émues à mes collègues touchés par ces décisions de part et d’autre de la Sarine, à ceux contraints de partir, à ceux qui restent mais sont bouleversés et inquiets. Hélas, la mort de L’Hebdo n’était qu’un prélude.

Les meilleurs au Conseil fédéral ?

Je mets les pieds dans le plat. Les Vaudois n’ont jamais vraiment bien compris pourquoi ni Pascal Broulis ni Pierre-Yves Maillard n’est devenu conseiller fédéral alors qu’il s’agissait, chacun dans son genre, des deux meilleurs de leur génération. L’un a été écarté par le groupe parlementaire PLR, l’autre par l’Assemblée fédérale.

Tout ça pour se retrouver avec Guy Parmelin!!!

D’où ce sentiment de ne pas vraiment se sentir représentés au gouvernement. Je me demande ce que l’on va inventer cette fois-ci pour écarter Pierre Maudet, lui aussi considéré comme un surdoué. On ne peut pas lui reprocher de ne pas savoir l’allemand!!!

J’espère que le groupe PLR choisira un ticket à 3, qui ménage une chance pour Isabelle Moret, meilleure élue romande au Conseil national, comme à Pierre Maudet, meilleur politicien de la génération d’après Broulis et Maillard.

 

 

 

 

 

 

Quand la France redécouvre qu’un président peut faire acte d’autorité…

Tous ces vaincus par Emmanuel Macron, de droite comme de gauche, qui lui donnent des leçons de savoir-faire avec les militaires, c’est un peu pathétique.

Tous ceux qui se lamentent qu’un président fasse acte d’autorité envers les militaires préféraient-ils la mollesse de François Hollande, sa phénoménale indécision, son incapacité à trancher et à assumer?

J’exagère un peu le trait sur Hollande – avec le temps, on s’apercevra qu’il n’a pas été si nul, et que son bilan n’était pas si calamiteux.

Mais, j’ai quand même le sentiment que beaucoup en France redécouvrent ce qu’est un président et la nécessité pour lui d’être quelques fois rugueux. Le fait que cela les stupéfie tant en dit long sur la dévalorisation de la fonction présidentielle depuis Jacques Chirac!

ASIN et UDC: que d’hésitations!

Depuis le temps qu’ASIN et UDC évoquent une nouvelle initiative contre la libre-circulation des personnes, il est cocasse de voir qu’ils n’ont toujours pas tranché entre 3 variantes.

Cette valse hésitation n’est pas digne de leur inflexible « détermination » à agir dans ce qu’ils croient être l’intérêt des Suisses !

Cela conforte l’idée qu’il s’agit plus de gesticulations sur un thème perçu comme porteur au près de l’opinion pour occuper le terrain médiatique que de la recherche de vraies solutions!

Au surplus, ASIN et UDC prétendent à nouveau qu’en cas de vote favorable à leur proposition, « Il n’y aura qu’à aller négocier avec Bruxelles ». L’honnêteté intellectuelle voudrait que ces Messieurs reconnaissent que pour « négocier », il faut que l’autre partenaire soit d’accord. L’expérience du 9 février n’aurait-elle servi à rien?